Pour ce numéro, nous revenons sur les bienfaits de la pratique d’activité physique. Cette fois, c’est sur un tout autre registre, le bienfait de l’exercice sur le gras des os. C’est un sujet qui a commencé à faire son chemin depuis quelques années. Au début, les chercheurs ont constaté qu’il y a du gras accumulé à travers la moelle osseuse. C’est une forme d’accumulation de gras, au même titre que celle qui se trouve sur la hanche, le tour de poitrine ou le ventre. Chez les personnes obèses, selon les résultats des études biomécaniques, ces gras semblent prendre plus de volume, ce qui diminue donc le volume pour la matière calcique. De ce fait, cela affaiblirait leurs os.

À la surprise des scientifiques dans le domaine, les gras des os peuvent être mobilisés par le corps pour produire de l’énergie, nécessaire pour le système lors d’une pratique d’exercice, au même titre que les autres gras de réserve. Alors, lorsque vous faites de l’exercice, à un moment donné la réserve d’énergie rapide (glucose – issue de glycogène) se videra et le corps va faire appel au gras de réserve. C’est à ce moment-là que les gras vont être mobilisés, transformés ainsi en d’autres molécules, pour produire de l’énergie nécessaire afin que vous puissiez continuer votre exercice. Dans un article, récemment publié dans le prestigieux Journal of Bone and Mineral Research, on voit clairement sur l’imagerie une diminution du volume de gras et une augmentation nette du volume osseux, qui résultent de la pratique de l’exercice physique. Une bonne nouvelle pour la santé des os des personnes obèses puisque pour elles les résultats sembleraient encore être meilleurs que pour les personnes non-obèses.

Les résultats de cette étude restent à valider avec les sujets humains, mais c’est quand même une excellente bonne nouvelle pour les personnes obèses. De plus, cela donne une raison de plus pour faire de l’exercice. Nous allons surveiller la littérature sur la validation de ces résultats sur les sujets humains pour vous donner des nouvelles.

Commander OceanSlim

Image courtesy of FreeDigitalPhotos.net

Réference:

Styner et al. Exercise Decreases Marrow Adipose Tissue Through ß-Oxidation in Obese Running Mice. Journal of Bone and Mineral Research, May 2017; DOI: 10.1002/jbmr.3159

Squelette femme qui coure
reclamez-votre-produit

Dr. Brion, Ph.D. Chimie Marine

Dr. Brion est un chercheur scientifique passionné, avec plusieurs années d’expérience océanographique. Il combine sa passion de l’océan et ses habiletés en chimie analytique pour démasquer les secrets de la vie marine. Il a également une grande expérience en développement des affaires.

Dr. Mamelona, Ph.D. Biochimie Marine

Dr. Mamelona a travaillé durant plusieurs années comme étant un chercheur pour divers projets sur le développement de produit de santé naturels à partir de la biomasse marine. Il a une expertise en chimie bioanalytique, avec des articles publiés dans divers journaux et des brevets délivrés.